mardi 18 novembre 2014

Un code des usages pour les matières premières bovines et ovines destinées aux produits élaborés



Par un courrier du 8 juillet 2014, la DGCCRF a reconnu et validé le Code des Usages des matières premières destinées aux produits élaborés.

Ce code des usages est l’aboutissement de l’engagement pris le 21 mai 2013 par les professionnels de l’abattage et de la découpe des viandes de boucheries (FNICGV, SNIV-SNCP, COOP de France) auprès de Guillaume GAROT alors Ministre délégué à l’agroalimentaire, au cours d’une réunion consacrée aux suites à donner à l’affaire de la fraude à la viande chevaline en février 2013.

Ce Code des Usages permet de répondre à un objectif triple :

  1. Utiliser la même dénomination pour désigner la même matière première répondant au même descriptif et bannir ainsi le terme « minerai » du vocabulaire professionnel
  2. Apporter ainsi plus de clarté et de transparence dans le langage régissant les relations commerciales
  3. Et fournir une base commune et reconnue de tous les professionnels pour la rédaction des cahiers des charges encadrant les relations commerciales


En reprenant dans leurs codes des usages les dénominations et descriptifs fournis par le présent code pour encadrer, voire améliorer, la composition de leurs produits carnés, les fabricants de produits élaborés pourront ainsi garantir le niveau de qualité des produits remis au consommateur.

Cet objectif de maintenir un haut niveau de qualité des produits remis au consommateur pourra être satisfait si tous les professionnels concernés, c’est-à-dire les producteurs de matières premières, les utilisateurs de matières premières mais aussi les intermédiaires, s’engagent à utiliser les dénominations de vente prescrites dans ce projet de code des usages. 

C’est la raison pour laquelle ce code a été transmis aux organisations professionnelles des entreprises de transformation afin d’en assurer une large diffusion auprès des utilisateurs de ces matières premières.

Ainsi validé par la DGCCRF, ce code pourra servir de référence par les agents de contrôle sous réserve de « l’appréciation souveraine des tribunaux ».

Voici le lien pour télécharger ce code des usages :
Code des Usages matières premières bovines et ovines pour les produits élaborés - Novembre 2014

vendredi 14 novembre 2014

Réunion des entrepreneurs du Sud-Ouest : un très bon millésime

En haut au centre, Gilles Gauthier, président réélu de l'Union inter-régionale Sud-Ouest


« Petites, moyennes ou grosses entreprises, nous avons le même quotidien et nous rencontrons les mêmes problématiques. Notre secteur est en pleine mutation et nous avons besoin d’être nombreux et rassemblés. Seuls nous ne ferons rien, ensemble nous accomplirons des choses extraordinaires. ». C’est en ces termes et sous le soleil du Béarn, que le président de l’Union Inter-Régionale du Sud-Ouest Gilles GAUTHIER a accueilli les entrepreneurs de l’industrie et du commerce en gros de la viande des régions Aquitaine, Languedoc-Roussillon et   Midi-Pyrénées. 

Qu’ils soient adhérents ou non à la FNICGV, ils ont eu le plaisir de se retrouver ce vendredi 14 novembre au cœur du Béarn, au domaine viticole de Bazaillacq, qui élève dans ses chais un excellent Jurançon. L’assemblée générale fut tout à la fois studieuse et chaleureuse. 

Yannick HENRY, en charge des questions sociales au sein de l’équipe administrative de la FNICGV, a opéré un exposé très didactique et apprécié des évolutions futures qui attendent les employeurs : prévoyance et inaptitude, frais de santé en 2016, pénibilité en 2015, réécriture de la convention collective, formation professionnelle, pacte de responsabilité et évolution des règles de représentativité des organisations professionnelles … les sujets ne manquent pas. On ne peut malheureusement pas en dire autant des revalorisations de marges pour les fournisseurs de viandes. 

Après une rapide présentation des nouvelles dénominations des viandes dans les rayons libre-service qui arrivera en décembre, les échanges ont permis à Henri Gabriel, le Président du Conseil de toutes les InterRégions de la FNICGV, de développer les enjeux d’une définition de la qualité des viandes bovines françaises mises en marché. Il a également relancé le réseau des jeunes entrepreneurs et cadres dirigeants de la profession. 

L’assemblée s’est terminée par la ré-élection de Gilles GAUTHIER (SOBEVAL) à l’unanimité à la présidence de l’union interRégionale Sud-Ouest. Nous saluons l’entrée de M. GUASH au conseil  d’administration de l’InterRégion. Il rejoint messieurs BAYLE (BEVIMO), GREFFEUILLE de la société éponyme, PUJOL (SODECO) et BRUNETAUD (HIRUAK).

vendredi 7 novembre 2014

Vie Régionale : les entrepreneurs du Grand Ouest, force de propositions


En bas à gauche, Louis BICHON, président nouvellement élu de l'Union interrégionale Grand-Ouest

Encore une très belle assemblée régionale. Que ce soit sur la gestion de la fin des tests ESB dans la filière, sur l’évolution de la représentativité des organisations professionnelles, ou sur bien d’autres sujets abordés ce jeudi, les entrepreneurs de l’industrie et du commerce en gros de la viande des régions Pays de la Loire, Bretagne et Normandie n’ont pas manqué d’être force de proposition pour l’avenir de la filière

Adhérents à la FNICGV ou non, tous se sont exprimés pour co-construire l’avenir du secteur, avec pragmatisme et clairvoyance. 

Parmi les thèmes abordés, Henri Gabriel, le Président du Conseil de toutes les InterRégions de la FNICGV, a développé les enjeux de la qualité des viandes bovines mises en marché. Le nouvel étiquetage des viandes dans les rayons libre-service, qui arrivera en décembre, n’est qu’un premier pas. La profession doit d’ores et déjà réfléchir à aller plus loin. 

Cette rencontre régionale fut également l’occasion de revenir sur les toutes récentes portes ouvertes « Made in Viande » organisées du 25 au 31 octobre dernier. Ce fut un réel succès et une forte affluence pour les uns. D’autres n’ont pas appliqué les mêmes recettes et n’ont pas eu les mêmes résultats. Le partage des conditions de porte-ouvertes réussies permettra une encore meilleure édition en 2015. 

L’assemblée s’est terminée par l’élection de Louis BICHON (ci-dessus) à la présidence de l’union interRégionale Grand-Ouest. Il succède à Henri DEMAEGDT qui ne souhaitait pas se représenter (ci-dessus). Egalement, nous saluons l’entrée de Philippe ALLO (Presta Breizh), Madeleine EHANNO (Sélection Viande Distribution) et Jean-Louis MONTEBRUN (JLM) au conseil d’administration de l’InterRégion.